S’approprier la mission de Référent(e) harcèlement sexuel et agissements sexistes

Chargement Évènements
Formations obligatoires CSE

Le + de cette formation

Depuis le 1er janvier 2019, les entreprises de plus de 250 salariés doivent nommer un(e) référent(e) harcèlement sexuel et agissements sexistes. Bienvenue dans les réalités du terrain : les illustrations proposées et les outils concrets apportés permettront aux participants de s’approprier et d’assurer humainement et juridiquement la mission du référent.

Une formation conçue en 2 modules (2 demi-journées) permettant de se libérer plus facilement tout en poursuivant des marches de progression (avec un exercice intersession entre les 2 modules) 

Objectifs

  • S’approprier le cadre légal (dispositions juridiques, droit du travail, droit pénal, caractéristiques, sanctions).
  • Détecter, différencier et évaluer les situations (harcèlement sexuel, agissements sexistes, agression sexuelle, séduction).
  • Structurer et faciliter la mission du référent (qui, quelle mission, quels droits, quels devoirs, quelles limites).
  • Savoir déployer les missions du référent :
  • Orienter : comprendre la situation et identifier les différents acteurs clés (internes/ externes)
  • Informer : communiquer sur les procédures, les accords, les voies de recours
  • Accompagner : définir son périmètre d’actions et ses limites, accompagner les victimes dans leurs démarches
  • Inscrire la mission du référent dans une démarche globale de prévention :
  • Engager : interroger les mesures de prévention individuelles mais également collectives
  • Structurer : s’assurer des méthodes/outils internes et suivre les actions de préventions

 

Public

DRH, RRH, Manager, Membres de la direction ou du CODIR, Membres du CSE, de la CSSCT, medecins du travail

Pré-requis

Les 2 modules sont obligatoires

Obligation de suivre le module 1 pour suivre le module 2

Programme

MODULE 1

Objectifs 

  • S’approprier le cadre légal (dispositions juridiques, droit du travail, droit pénal, caractéristiques, sanctions).
  • Détecter, différencier et évaluer les situations (harcèlement sexuel, agissements sexistes, agression sexuelle, séduction).
  • Structurer et faciliter la mission du référent (qui, quelle mission, quels droits, quels devoirs, quelles limites).

Programme 

  • Le contexte chiffré actuel : pourquoi ces chiffres et ces tendances ?
  • Des concepts différents (harcèlement sexuel, agissements sexistes, agression sexuelle) et pourtant des frontières minces
  • Un cadre légal structuré mais multiple (droit du travail, droit pénal), les sanctions associées
  • Quels impacts ? Un coup pour les victimes, un coût pour les entreprises
  • Un profil harceleur ? Un profil harcelé ?
  • La mission du référent : une mission possible, “qui ne va pas s’auto-détruire”, mais qui nécessite de prendre certaines précautions​

 

MODULE 2

Objectifs :

  • Savoir déployer les missions du référent :
  •  Orienter : comprendre la situation et identifier les différents acteurs clés (internes/ externes)
  • Informer : communiquer sur les procédures, les accords, les voies de recours
  • Accompagner : définir son périmètre d’actions et ses limites, accompagner les victimes dans leurs démarches
  • Inscrire la mission du référent dans une démarche globale de prévention :
  • Engager : interroger les mesures de prévention individuelles mais également collectives
  • Structurer : s’assurer des méthodes/outils internes et suivre les actions de préventions

Programme 

  • Une situation toujours multifactorielle : quelle écoute ? Quels recueils des faits ? Quelles preuves (témoignages et écrits) ?
  • Un accompagnement dans les démarches : ses biais, ses difficultés et ses clés de réussites
  • L’information et la formation : un rôle, des modalités, des outils de communication et de sensibilisation
  • Place aux enquêtes ? Quelle approche ? Quelle procédure ? Quels points de vigilance ?
  • Vers une prévention globale et durable : quelles actions ? Quel suivi?

Evaluation

  • Document d’évaluation de satisfaction
  • QCM d’évaluation des acquis de fin de formation

Méthodes pédagogiques

  • Une co-animation dynamique avec un conseiller en relations sociales et un psychologue du travail permettant d’intégrer les dimensions juridiques et psychosociales à la fois
  • Des outils de travail comme le quiz, la vidéo, les jeux, le partage d’expériences et de pratiques, les exercices individuels ou de groupes, les études de cas qui facilitent et rythment l’apprentissage
  • Une approche simple, sincère et ouverte
  • Une ambiance conviviale : apprendre dans un climat sympathique.

Suivi et évaluation des résultats

  • Des outils de travail comme le quiz, la vidéo, les jeux, le partage d’expériences et de pratiques, les exercices individuels ou de groupes, les études de cas qui facilitent et rythment l’apprentissage